Sélectionner une page

Il est très courant d’entendre des propos négatifs au sujet du stress, le qualifiant parfois de mal du siècle. Cette perception est souvent associée aux effets négatifs d’un état de stress très élevé. C’est certain que lorsque la tension que nous éprouvons affecte notre sommeil, notre appétit, notre humeur et nos relations interpersonnelles, il est difficile de le regarder d’une façon positive. Et pourtant, sans lui, nous ne serions pas là.

Au cours de ma carrière de psychothérapeute, j’ai souvent utilisé deux analogies pour faire comprendre les bienfaits du stress. La première est celle du tableau de bord d’une automobile. Lorsqu’une lumière rouge s’allume, c’est pour attirer notre attention sur un problème dans le fonctionnement du véhicule. Même si on peut redouter de devoir débourser une somme d’argent pour une éventuelle réparation, il est heureux que nous soyons informés d’une anomalie qui nous donne le pouvoir d’intervenir adéquatement. Il serait ridicule de demander au garagiste de débrancher ce qui génère ces signaux dans le tableau de bord. Pourtant, plusieurs aimeraient ne pas ressentir les symptômes associés au stress, alors que ceux-ci nous indiquent justement que quelque chose ne va pas et nous donnent ainsi le pouvoir d’agir pour retrouver un état bénéfique. Certaines personnes qui souffrent d’analgésie congénitale ne ressentent pas la douleur. De prime abord, on peut être enclin à les envier. Cependant la réalité est loin d’être enviable. Puisqu’elles n’ont aucune sensation liée à la douleur, elles n’ont aucun moyen pour se protéger d’une surface brûlante, entre autres, et risquent de s’exposer à de graves brûlures. Ressentir une douleur ou un malaise est donc vital pour nous protéger de certains dangers ou de certaines anomalies.

L’autre analogie est celle d’une chambre à air de vélo. Si elle n’est pas suffisamment gonflée, nous ferons beaucoup d’efforts dans nos déplacements. Si elle est trop gonflée, le risque d’éclatement est plus élevé. Il en est de même du stress. Pas assez de stress engendre de l’apathie et trop de stress engendre des tensions très nuisibles à notre santé. Le défi est donc de trouver et de maintenir un état de stress adéquat qui nous permet d’être pleinement fonctionnels dans notre vie quotidienne.
Le stress est une réponse de notre organisme à certaines exigences de la vie. S’il est contrôlé adéquatement, il permet une adaptation qui favorise un retour à un état de détente. C’est aussi un puissant stimulant qui nous permet de relever des défis, de surpasser certaines de nos limites.

En définitive, le stress est un allié précieux qu’on a grand intérêt à connaître et à apprivoiser.

Crédit photo : VisualHunt